Et si vous vous lanciez dans l'e-commerce ?

Et si vous vous lanciez dans l'e-commerce ?

Récemment, un homme politique a estimé que la suppression de l’e-commerce permettrait de relancer le commerce (tout court) dans nos villes et villages. Pourtant, il semble de plus en plus que le consommateur entend avoir accès aux produits et services qu’il désire en ligne. Alors, quelles sont les bonnes questions à se poser ?

Pourquoi me lancer dans l’e-commerce ?

C’est sans doute la première question que vous devriez vous poser. Car il ne faut pas confondre une présence en ligne permettant à vos clients de posséder une meilleure expérience utilisateur et le fait de vendre ou louer des produits et services en ligne. Ce ‘pourquoi’ revient donc à vous demander si vous disposez de produits et/ou services que vous pourriez aisément mettre à disposition de vos clients via une plateforme adaptée. Si la réponse à cette première question est oui, il n’est plus temps d’hésiter. En effet, la crise sanitaire que nous venons de vivre – et que nous vivrons dans une moindre mesure pour quelques années encore – a démontré à nombre de clients potentiels qu’Internet était une source quasiment inépuisable de consommation. Un exemple ? Un restaurateur nous a confessé dernièrement que sa ‘vente à emporter’ présentait de nombreux avantages, le premier étant la simplification de sa gestion des stocks (menus uniques), venant ensuite la capacité à mieux gérer ses horaires et – mais là nous touchant à un critère subjectif de qualité – d’augmenter considérablement son chiffre d’affaires. Seul bémol : son amour du client et le contact humain.

L’e-commerce, un coût supplémentaire ?

Certes, nous vous mentirions en disant que l’e-commerce n’est pas un coût. Mais ne serait-il pas préférable de parler de rendement ? En effet, chaque centime bien investi dans votre e-commerce devrait vous en ramener beaucoup plus. Et c’est sans compter avec les déductions fiscales ou les primes fédérales et régionales que vous pourrez attribuer au projet. Il est donc important de définir vos objectifs et de définir avec des professionnels en la matière quels sont les budgets que vous devrez mettre en place. Un autre conseil est de ne pas vouloir voir trop grand, trop vite. Rappelez-vous que Amazon – qu’on décrie la plateforme ou non – a commencé dans un bureau qui ne doit pas être bien plus grand que votre actuelle salle de bain. Là aussi, planifier votre croissance en ligne vous permettra d’investir dans l’e-commerce de manière modérée, mais constante.

Les choses auxquelles vous devez penser avant de vous lancer…

Bien évidemment, si votre décision est prise, il est indispensable de savoir ce que vous devrez faire et si cela s’avère coûteux ou non. Nous avons relevé quelques indispensables pour que l’e-commerce soit une réussite.

  • Déterminez la plateforme à utiliser. Vous pouvez vendre vos produits sur des plateformes existantes. Vous mutualisez ainsi les coûts. Cela revient forcément plus cher si vous voulez votre propre boutique en ligne.
  • Travaillez le référencement naturel de votre site. Comme dans la vie réelle, il faut être vu pour vendre. C’est là qu’intervient le référencement naturel aussi nommé SEO. Vous pouvez vous en occuper ou le confier à un spécialiste. Là encore, c’est une question de temps et de budget.
  • Mettez en place un design attrayant. Photos vendeuses, site Internet qui s’adapte au support de vos clients… Ce sont des petites choses qui améliorent l’expérience client et qui permettront, comme la décoration d’un magasin, de séduire la clientèle.
  • Soyez présent(e). L’e-commerce, cela ne revient pas à placer une série de produits en ligne et d’attendre qu’un prospect morde à l’hameçon. Vous devez faire vivre votre boutique, notamment sur les réseaux sociaux.
  • Soyez réactif(ve). Aujourd’hui plus que jamais, les gens veulent leurs produits ou services tout de suite. Vous devez donc réfléchir à vos capacités logistiques, aux livraisons, aux retours, au service après-vente…

Vous le voyez : l’e-commerce demande un réel investissement, au propre comme au figuré. Bien mis en place, il permet aussi de toucher de nouveaux publics et d’élargir vos heures d’ouverture, même si vous n’êtes plus dans votre magasin.

Vous avez des questions sur vos investissements dans le monde digital ? Posez-les à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up