5 bonnes résolutions pour faire des économies en 2021

5 bonnes résolutions pour faire des économies en 2021

Difficile de prédire ce que sera 2021. Mais une chose est certaine : celles et ceux, entrepreneurs, qui pourront gérer au mieux leurs liquidités auront sans doute plus de chance de vivre cette année plus sereinement. Avec nos cinq conseils, gageons que vous pourrez envisager l’année différemment.

C’est la période qui veut ça : on prend de bonnes résolutions et l’on attend – dans le meilleur des cas – la fin du mois pour les oublier aussitôt. Mais, à circonstances exceptionnelles (et personne ne niera que cette période de coronavirus l’est, exceptionnelle), il peut être intéressant de maintenir un cap. Nous vous proposons donc cinq bonnes résolutions. Vous avez le choix, opter pour une, plusieurs voire toutes…

Prévoyez une épargne dans votre budget

Certains diront que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais la gestion en bon père de famille de votre activité professionnelle demande que vous puissiez prévoir combien, chaque mois, vous allez mettre de côté… au cas où ! On pourrait vous donner des dizaines de raisons d’épargner en cette période d’incertitudes, mais le simple fait d’avoir, sur un compte d’épargne professionnel, un montant vous permettant de faire face aux imprévus devrait amplement suffire.

Prévoir une épargne récurrente – et pourquoi pas par domiciliation – vous permettra de dégager du cash ‘au privé’ quand le moment sera venu, mais aussi d’investir dans votre société si celle-ci a la chance de pouvoir profiter de 2021 pour goûter aux joies de la relance.

Enfin, si vous avez des possibilités d’épargner plus que ce que vous aviez planifié, n’hésitez pas. Vous aurez ainsi les coudées franches pour investir plus dans l’entreprise ou vous offrir cette voiture de société que vous désiriez tant.

Informez-vous sans relâche sur ce que vous gagnez et sur ce que vous dépensez

Savoir, c’est souvent éviter les problèmes. La période actuelle est riche en rebondissements divers et variés et il n’est pas toujours aisé de faire des projections à longs, courts et moyens termes. Une raison supplémentaire de régulièrement faire le point sur l’état de vos dépenses et encore plus sur les certitudes quant aux différentes sources de revenus. Celles-ci se composent bien évidemment de vos revenus professionnels, mais aussi d’éventuels subsides, voire même revenus collectifs si vous êtes propriétaire et souhaitez profiter de ces revenus pour alimenter votre société.

Les dépenses se divisent généralement en charges fixes et en achats ponctuels. S’ile st assez compliqué, par exemple, d’agir sur les primes d’assurance dues, vous devez pouvoir déterminer si les autres dépenses font partie des achats essentiels, de l’indispensable ou du superflu. Nombre de gestionnaires ayant fait leurs preuves conseillent souvent de noter absolument toutes vos dépenses. Vous aurez ainsi un regard clair sur un mois où vous vous êtes permis plus de dépenses et donc sur les moyens à mettre en œuvre pour rééquilibrer votre budget.

Évitez les dépenses qui ne reposent pas sur une analyse solide

Lorsqu’on traverse une période de crise telle qu’actuellement, il arrive le plus souvent que l’on redouble d’efforts pour atteindre ses objectifs. On peut, dans ce cas, très vite se ranger du côté de celles et ceux qui pensent ‘le mériter’. Mériter quoi ? Cet achat, pas réellement nécessaire, mais qui fait tellement de bien au moral. S’il s’agit d’une pâtisserie sur laquelle vous avez craqué en revenant de chez un client, ce n’est pas bien grave. À l’inverse, si vous décidez d’acheter le dernier laptop à la mode alors que le vôtre accuse à peine six mois, cela pourrait déclencher un déséquilibrage de votre budget.

Notre rôle n’est pas ici de vous indiquer qu’il est préférable d’arrêter toute dépense jugée non essentielle, mais de prendre le temps de l’analyse avant d’effectuer celle-ci. En effet, si, à ce jour, vous avez évité le pire lié à cette pandémie, il est primordial de se préserver des conséquences futures de la crise ; notre prochain conseil est, à ce titre, dans la même lignée.

Établissez des réserves

Le respect des différents conseils donnés jusqu’à présent devrait vous permettre d’engranger des montants plus ou moins importants, mais qui pourront devenir indispensable lorsque, justement après analyse, vous ne pouvez faire l’économie de tel ou tel investissement. Pensez à ce même ordinateur que vous avez évité de changer il y a quelques mois et qui, aujourd’hui, a décidé de rendre l’âme. Quelques réserves vous permettront alors de récupérer un outil de travail efficace sans pour autant mettre à mal l’équilibre fragile de votre société.

Facturez et suivez vos factures

Le dernier conseil est vrai, que l’on soit en période Covid ou non. Il est primordial, pour pouvoir suivre les conseils précédents, d’avoir des revenus. En tant qu’indépendant ou société, vous percevez ceux-ci au moyen de factures. Pensez à les établir régulièrement et à les accompagner de conditions générales claires.

Il sera alors assez facile de recouvrer celles-ci si vos propres clients mettent du temps à les honorer. Les montants ‘en attente’, ‘dans la nature’, sont la principale source de déséquilibre financier. Il est donc important, jour après jour, de vérifier correctement si tous les montants dus sont bel et bien payés dans les délais impartis.

Vous avez des questions sur la possibilité, en ces temps difficiles, de faire des économies et d’ainsi faire face aux mois de relance compliqués qui s’annoncent ? Posez-les à  Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up