Ne tardez pas à racheter vos années d'études pour une meilleure pension

Par thèmes

Ne tardez pas à racheter vos années d'études pour une meilleure pension

Dans le cadre de l’optimisation de sa pension légale, il est possible de racheter ses années d’études et d’ainsi augmenter le nombre d’années ‘de travail’ entrant dans le calcul de votre retraite. Mais, après une période transitoire de trois ans, les règles changent et ne sont pas forcément plus favorables.

Nous souhaitons tous bénéficier de la meilleure pension possible. Dans ce cadre, le législateur a permis depuis quelques années aux employés, indépendants et fonctionnaires de racheter leurs années d’études afin d’augmenter le nombre d’années travaillées dans le calcul de leur pension légale. Pour pleinement profiter de cette solution, il est conseillé de se hâter, car, avec le changement de règle, l’opération pourrait s’avérer moins avantageuse.

Le double avantage (actuel) du rachat d’études

Nous sommes, depuis 2017, dans ce que le législateur appelle une période transitoire. Durant celle-ci, le calcul est simple : vous payerez 1.50à euros bruts par année d’études, quel que soit votre âge et surtout quelle que soit la période qui vous sépare de la fin desdites études. Les règles sont ici quelque peu différentes pour les fonctionnaires qui bénéficiaient d’un tarif avantageux jusqu’au 30 novembre dernier.

En optant assez rapidement pour le rachat de vos études, vous bénéficiez en outre d’un double avantage puisque, hormis l’augmentation artificielle de votre pension, vous pouvez déduire fiscalement la dépense effectuée. Ainsi, en fonction des montants concernés, vous pourrez déduire jusqu’à 50% du coût de votre rachat d’études.

Toutefois, et nous l’avons déjà rappelé plusieurs fois, il est urgent de prendre votre décision, car ces conditions avantageuses de la période transitoire prennent fin au 30 novembre 2020.

Qui du rachat d’études après cette date ?

Le temps presse. En effet, à partir du 1er décembre 2020, les règles sont différentes.

Pas pour celles et ceux qui souhaitent racheter leurs années d’études endéans les 10 ans qui suivent l’obtention de leur diplôme, qu’il s’agisse d’un baccalauréat, d’un master, d’un doctorat ou d’une qualification professionnelle : là, la règle des 1.500 euros par année d’études reste de mise.  Notons au passage que le montant doit être indexé annuellement, alourdissant d’autant la facture finale.

Pour les personnes – et elles sont nombreuses – qui estiment devoir attendre une certaine stabilité professionnelle pour accomplir cette opération de rachat, la solution pourrait coûter plus cher. En effet, si vous avez terminé vos études depuis plus de dix ans, un calcul ardu a été mis en place. Celui-ci tient compte d’un taux d’intérêt et d’un coefficient lié aux tables de mortalité.

En d‘autres termes, plus vous attendez longtemps après l’obtention de votre diplôme pour racheter vos années d’études, plus celles-ci vous coûteront cher. C’est d’autant plus vrai que le montant du rachat est directement proportionnel au gain envisagé à l’heure de la pension.

Le montant de la pension reste le même…

Afin d’être parfaitement transparent dans la compréhension des nouvelles règles, cela signifie que vous payerez plus cher le rachat de chaque année d’études pour obtenir un même montant de pension. De même, il faut garder à l’esprit que si vous avez effectué une carrière complète (actuellement 45 ans), il ne sert à rien de racheter vos années d’études puisque celles-ci ne vous rapporteront pas un cent de plus. Enfin, tordez immédiatement le cou à une rumeur qui voudrait que le rachat des années d’études permette de prendre sa pension plus tôt. Il n’en est rien !

Le retour sur investissement du rachat des années d’études

Différentes études ont montré que le rachat des années d’études ne devenait intéressant que si l’on vivait six ou sept ans après la prise effective de la pension. Nul doute qu’avec les nouvelles règles en vigueur à partir du 1er décembre 2020, le nombre d’années nécessaires pour rentabiliser son investissement va augmenter.

Vous espérez une pension douce et confortable. Vous vous demandez alors si le rachat de vos années d’études peut vous permettre d’atteindre vos objectifs ? N’hésitez pas à poser vos questions à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up