Le monde change vite, notre façon de travailler pas assez !

Par thèmes

Le monde change vite, notre façon de travailler pas assez !

Le monde du travail change. Vite ! Mais sommes-nous capables de nous adapter à cette métamorphose constante ou devons-nous nous résoudre à toujours suivre l’évolution du monde qui nous entoure ? Si nous souhaitons conserver notre compétitivité, sans doute serait-il préférable que nous options pour la première solution.

L’émergence des nouvelles technologies et la disparition lente et constante du secteur secondaire bouleversent radicalement notre méthode de travailler ou, à tout le moins, la perturbe grandement.

Digital nomad worker

La première révolution se situe au niveau de la réalisation même de nos tâches. La digitalisation de nos activités a ouvert un champ des possibles illimité. Il nous est, par exemple, possible de travailler de n’importe où. En effet, nous sommes nombreux à avoir un métier pour lequel nous passons huit heures par jour devant un ordinateur. Désormais, grâce aux connexions Internet à grande vitesse, au cloud et à toutes ces technologies qui nous simplifient le travail, nous sommes en mesure de travailler de n’importe où. De chez soi, dans un bar branché disposant d’une bonne connexion Internet ou même dans le train qui nous amène vers l’un ou l’autre rendez-vous. Le bureau ne devient alors qu’un lieu de rencontre que l’on rejoint lorsque c’est nécessaire.

Cette liberté induite par la révolution digitale, certaines sociétés tentent d’y répondre en aménageant leurs locaux. En les rendant plus flexibles, plus ludiques, elles espèrent modifier la perception de l’acte de travailler chez leurs employés. Cela dénote surtout de fait que nous sommes au début d’une mouvance inéluctable : le travail où l’on veut, quand on veut.

La fin du 8h – 17h

Cette capacité de travailler de n’importe où en induit une seconde : le fait de pouvoir travailler quand on le souhaite. En effet, si, par exemple, vous travaillez de chez vous, rien ne vous empêche de commencer et de terminer en dehors des sacro-saintes heures comprises entre 8 et 17 heures. Vous êtes insomniaque ou, au contraire, incapable de vous endormir avant 2 heures du mat’ ? Bonne nouvelle : vous allez pouvoir mettre ses heures à profit pour avancer dans vos différents dossiers. En effet, les nouvelles technologies viennent une nouvelle fois à la rescousse puisque, grâce au cloud, vous pouvez virtuellement vous rendre au bureau pour ouvrir des dossiers, y travailler et les partager sans attendre avec vos collègues.

En optant pour cette flexibilité du travail en tant que dirigeant d’entreprise, vous offrez à vos employés la possibilité de travailler sur base d’un résultat escompté et plus sur un nombre d’heures à prester. Cela permet à chacun d’organiser sa vie comme bon lui semble pour autant que les objectifs soient toujours rencontrés.

La réduction du temps de travail

Cette modification radicale d’envisager le travail pourrait aussi, dans le secteur des services, bouleverser également la répartition du travail. Diverses expériences sont menées dans différents pays européens pour mettre des employés à l’épreuve de la réduction du temps de travail. Et il s’agit bien d’une épreuve tant, jusqu’ici, le recours par exemple à un crédit-temps signifiait surtout devoir effectuer les mêmes tâches en moins de temps. Cette fois, comme toute une entreprise adopterait une réduction du temps de travail, il s’agirait plus de repenser la manière de répartir les tâches et de les effectuer efficacement.

C’est là tout le défi : augmenter l’efficacité de chacun en réduisant les processus chronophages. Éviter les mails inutiles, les déplacements superflus, permet de gagner du temps et donc d’effectuer ses missions plus rapidement. Des expériences menées, il ressort que la réduction du temps de travail sans réduction de salaire ne réduit pas l’efficacité financière des entreprises, mais augmente considérablement l’efficacité de leurs employés.

Du bénéfice à tous les étages

Il ressort de ces expériences que les entreprises, mais aussi les indépendants qui adhèrent à cette nouvelle manière de travailler en tirent de nombreux bénéfices. Le premier est de profiter d’un mode de vie plus équilibré entre vie professionnelle et vie privée. Le deuxième est de limiter ce stress permanent propre aux situations idiotes. Perdre trois heures par jours dans les embouteillages alors que l’on pourrait profiter de ce temps pour avancer sur ses dossiers, de chez soi, entraîne frustration et nervosité. Enfin, cette manière de travailler responsabilise les travailleurs, mettant entre leurs mains les rênes. Au résultat, plus de fierté à accomplir ses tâches et plus d’implication dans le travail. 

Vous souhaitez déterminer les implications financières d’un changement radical de fonctionnement dans votre société ? N’hésitez pas à poser vos questions à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up